PROJET « MIRAZO »
OBJECTIF

Secteur : Droit et inclusion

Objectif : le mouvement de personnes handicapées participe effectivement et pleinement à la promotion et suivi de l’application des droits de personnes handicapées conformément à la Convention Internationale Relative aux Droits de Personnes Handicapées

AXES
Axes du projet : « MIRAZO » s’étend sur trois grands axes principaux dont
Le renforcement de capacité et des compétences techniques des membres de la Plateforme(nationaux et régionaux) pour assurer un suivi de la mise en conformité de la législation interne aux principes de la CDPH
Instauration d’un dialogue constructif durable entre le mouvement des personnes handicapées et les pouvoirs publics pour la mise en œuvre et du suivi des engagements internationaux, dont la Convention Internationale Relative aux Droits de Personnes Handicapées
Des initiatives de plaidoyer favorisent l’application des principes de la CDPH et la construction d’une société inclusive.
ACTIVITES

15 formateurs ont été mis en place pour constituer un pool de formateurs qui ont suivi effectivement une formation sur la compréhension des droits des personnes handicapées conformément à la Convention Internationale Relative aux Droits de Personnes Handicapées ainsi qu’aux rôles du mouvement des personnes handicapées dans le suivi de l’application de cette Convention .

En effet, une « une valise-kit », référent pour des formations et sensibilisation sur la Convention est en cours de finalisation.

110 leaders d’OPH et OSC dans les 2 régions ont été formés sur la compréhension des droits de CRDPH, PNIH, ODD.

Des études comparatives ont été menées par un juriste expert, le document final de cette étude est en cours de validation pour cette année 2017.

Parallèlement à cette étude, le pool de formateurs a contribué effectivement à la collecte des textes législatifs en vigueur et l’analyse comparative de ces textes par rapport à la Convention.

Toujours dans ce dialogue constructif, 10 leaders d’Organisation de Personnes Handicapées ont suivi de formation sur le budget sensible au handicap.

Pour la pratique, 2 communes ont été identifiées pour piloter la mise en œuvre de ce budget sensible au handicap.

Pour que le mouvement de personnes handicapées puisse tenir le dialogue en permanence avec les décideurs politiques nationaux, la mise en place de la Commission Nationale de Personnes Handicapées(CNH) s’avère primordiale, c’est une commission crée par des représentants des différents ministères, des organismes œuvrant dans la thématique de handicap et le mouvement des personnes handicapées.

Le processus de sa mise en place et de plaidoyer auprès du Ministère de la Population, le ministère tutelle, sont effectués durant l’année 1 et l’année 2 du projet.

Mais il reste encore la sortie de l’arrêté ministériel, qui est en cours, pour que la CNH soit formelle et légale.

Pour maintenir ce dialogue constructif, la mise en place d’un Observatoire de Handicap, est une priorisation du projet.

L’observation de la promotion et l’application des droits de personnes handicapées conforment à la Convention (CRDPH, est une des missions principale de l’Observatoire, ainsi que la collecte des données sur les bonnes pratiques Les rapports et les recommandations de l’Observatoire vont être disponibles pour servir comme base de données et outils de plaidoyer des mouvements de personnes handicapées.

C’est une partie qui est basée sur la sensibilisation et plaidoyer des leaders politiques et des décideurs pour la prise en compte et l’inclusion de handicap dans le programme de développement.

En effet, 2 communes sont choisies pour piloter ce programme de développement inclusif, dont la commune urbaine de Vatomandry (dans la Région Atsinanana) et la commune rurale de Andranohinaly (pour celle de Atsimo Andrefana).

Les équipes techniques de ces communes ont suivi de formation sur le handicap et le budget sensible au handicap.