PROJET FANDIORANO
UN GRAND PAS VERS LA BONNE GOUVERNANCE DU SECTEUR EAU, ASSAINISSEMENT ET HYGIENE DANS LA REGION ANALAMANGA

A 1 an de démarrage du projet FANDIORANO, 7 grandes réseaux d’Organisations de la Sociétés Civiles (OSC) se font naitre avec près de 105 associations membres, œuvrant dans le secteur Eau, Assainissement et Hygiène (EAH) dans la région Analamanga.

Grâce au financement de l’Union Européenne avec WaterAid Madagascar et en partenariat avec 3 sociétés civiles de grande valeur, à savoir, les 2 Associations Scoutes Tily et Mpanazava Eto Madagasikara et le Plateforme de Fédération des Personnes Handicapés de Madagascar, ces réseaux d’OSC créés étaient le fruit des actions menés dans les 7 communes d’intervention dont Soavina, Ampanefy, Anosiala, Ankazobe, Anosizato-Andrefana, Ambohidratrimo et Manjakandriana.

COMMENT SE FONT-ILS STRUCTURER ?

Une dizaine d’association locale ont été identifié dans chaque commune, tout en sachant que ces embryons de société civile œuvrent dans des secteurs différents comme l’élevage, l’agriculture, association des retraités, des femmes, sportives, religieuses, éducatives, l’EAH etc.

A travers plusieurs ateliers et réunions, un problème commun liaient ces associations et leurs communautés, l’inaccessibilité de l’eau potable dans la vie quotidienne de la population depuis des années et sans aucune solution de la part des élus.

Ceci les a poussés à se réunir pour former un réseau œuvrant dans le secteur EAH. Donc, sur 7 communes, 7 réseaux d’OSC ont été créer à savoir : « Fiombonan’ny Firaisamonoim-pirenena Kaomina Soavina ou FFKS » pour la commune rurale de Soavina Atsimondrano, « SOAIOMBONANA » pour Ampanefy, « AINGAVAO » pour la commune rurale d’Anosiala, « FIraisamonim-pirenena sy Vondron’Olona eto Ankazobe misitraka RANo fisotro madio fidiovana, fanadiovana ou FIVOARANA » pour Ankazobe, « ROHYVAKANA » à Anosizato-Andrefana, « Rano Iombonana NAtao ho an’ny rehetra ou RINA » pour Manjakandriana et récemment créer celle d’Ambohidratrimo.

Avec l’Etat et le secteur privé, la société civile est l’un des acteurs principaux du développement au sein de la société. Fandiorano signifie « Renforcement du dialogue entre OSC et Autorité locale (AL) en vue de l’accès universel à l’EAH. »

Qui dit dialogue, dit bonne gouvernance, et on entend par bonne gouvernance l’existence d’un équilibre des pouvoirs, c’est la vision du projet. Mais cet équilibre ne pourra s’instaurer tant que les OSC n’ont pas la place qu’ils leurs sont réservés. Afin de permettre l’accès universel en EAH grâce au renforcement de la gouvernance de ce secteur, nous aurons alors besoin d’un OSC-EAH fort et dynamique capable de dialoguer avec les AL.

Défendre une cause commune : « Améliorant la gouvernance du secteur EAH pour que l’accès à l’Eau ne soit plus un problème majeur de notre population et un blocage du développement de notre économie. » De ce fait, leur vision est de donner accès à toute la population sans exclusion, de l’Eau potable suffisant avec des infrastructures pérennes pour leurs descendants. » Pour que cette vision se transforme en action, des accompagnements et des renforcements de capacité en cascade ont été bénéficié par ces OSC durant leurs 6 mois de vie. Sur plusieurs thématiques, Fandiorano a formé près de 185 personnes membres de ces réseaux.

Citons parmi ces thématiques, les techniques de plaidoirie et de mobilisation citoyenne, les outils d’évaluation participative communautaire comme la Community Score Card et les Méthodes Avancés de Recherche Participative. Pour PFPH/MAD, les commune d’intervention sont Soavina,Ankazobe et Manjakandriana Voici quelques schemas illustrants les activités réalisées jusqu’à maintenant à savoir.

RENFORCEMENT DE CAPACITE DES OSC s DANS CHAQUE COMMUNE D’INTERVENTION
SEANCE D’EVALUATION PARTICIPATIVE POUR SAVOIR LE NIVEAU DE CONNAISSANCE DE LA POPULATION DE LA SITUATION DE LEUR JOUISSANCE DE DROIT EN EAH DANS CHAQUE COMMUNE D’INTERVENTION